testBandeau testBandeautestplancheBandeautest2Herbe
Accueil > Actualités > Cap sur le génotypage

Actualités


Cap sur le génotypage

Cap sur le génotypage

Du 20/04/2015 au 20/05/2015

Le GAEC de la Bazinière, situé à St Maixent de Beugné(79), est composé de trois associés, Muriel OLIVIER, Thierry CHAUVEAU et Vincent BIZON. Le troupeau est constitué de 70 vaches laitières dont 80% de Montbéliardes, avec une production moyenne de 9 700 kg de lait par vache. 650 000 litres de lait sont produit par an, dont 350 000 sont transformés en yaourt et fromages blancs fermiers.

Pour répondre au cahier des charges de l’appellation Blanc Bleu Cœur, les associés du GAEC surveillent de près l’alimentation, mais aussi la génétique : ils recherchent de la production mais surtout des taux. C’est pour cela qu’ils ont choisi la race Montbéliarde. Cette race est pour Vincent BIZON, « idéale »: elle lui permet de produire des yaourts moins acides et plus onctueux. Les fonctionnels sont aussi importants pour les éleveurs, notamment la reproduction et la santé de la mamelle.

Dans le but de sélectionner des animaux qui correspondent à leurs critères de sélection, le GAEC fait génotyper toutes ses génisses depuis deux ans maintenant. « Nous avons à l’heure actuelle 80 génisses de génotypées. C’est important pour nous d'avoir une idée du potentiel à venir de notre animal. D’une part, nous savons quels sont les critères à améliorer par génisse, et d’autre part, le génotypage est un réel outil de tri. Nous recherchons du taux, donc les génisses qui rentrent dans nos critères de sélection vont être travaillées et inséminées en semence sexée.»

Cette année, nous avons des femelles qui sont travaillés dans le schéma. « Dernièrement, un mâle a ainsi été proposé pour rentrer à la station mâle d’Umotest. Notre objectif est de continuer à travailler dans ce sens et de nous appuyer sur les outils aujourd’hui mis à disposition par Evolution et Umotest pour sélectionner au mieux nos animaux de demain. »

Vincent BIZON, associé au GAEC de la Bazinière (79) et son technicien Evolution, Bruno Ménétrier, dans la nouvelle nurserie. Pour Vincent, une phase de remise en question dans l’élevage des veaux a été nécessaire. « Une fois que l’on a compris qu’il ne fallait pas les contraindre, tout roule ! ».

 

Vincent BIZON et Bruno Ménétrier d’Evolution, en plan d’accouplement avec une fille de Sir dont un mâle vient d’être samé.

 

Pour plus d’informations, retrouvez le GAEC de la Bazinière et leurs produits sur : www.labaziniere.fr

Documents à télécharger