testHerbeBandeautest2BandeautestplancheBandeau test
Accueil > Actualités > EXPO UMOTEST 2015, la France qui gagne

Actualités


EXPO UMOTEST 2015, la France qui gagne

EXPO UMOTEST 2015, la France qui gagne

Le 05/02/2015

France, fille d’Urbaniste et mère à taureaux Umotest s’impose à Besançon Micropolis lors du traditionnel rendez-vous de la génétique montbéliarde. Cette journée a été l’occasion de présenter le travail réalisé dans le cadre du schéma de sélection Umotest et de réaffirmer l’intérêt de la génomique avec la présentation de filles de taureaux genumo. Les lots des taureaux Extrafin, Epona et Elastar ont été exposés en avant-première aux côtés des descendances de taureaux confirmés comme Dolley, Diderot, Cargo, Cortil ou encore Crasat le n°1 Montbéliard.

 

Les 4 incontournables

 

Le parc des expositions de Besançon a accueilli 80 montbéliardes parmi lesquelles les filles de Crasat ou Cargo. Ces deux fils de Redon ont impressionné le public avec leurs qualités morphologiques et leur niveau de production. 6 filles de Cortil, taureau complet au pedigree original, ont séduit par leur potentiel laitier et leur solidité. De leur côté, les filles de Dolley ont brillé par leur puissance et la qualité de leur mamelle, notamment dans les attaches (123 en largeur d’attache arrière). C’est donc sans surprise que l’on retrouve dans ce lot la meilleure mamelle de l’Expo, Hutopie. Cette Dolley/Masolino appartient au GAEC de Montgalix au Grand Serre, dans la Drôme.

 

Les 3 Efficaces : nouveautés de la gamme performance

 

Mais la grande découverte de cette Expo reste sans conteste les lots d’Extrafin, Elastar et surtout Epona. Ces trois taureaux ont été diffusés sur la base de leur index génomique et leur descendance était présentée pour la première fois. Les éleveurs ont pu entrevoir la matérialisation de leur index à travers les premières filles vêlées et exposées.

 

Elastar, est un taureau avec un pedigrée alléchant : il est issu de 5 générations de pères à taureaux (Robin/Pernan/Micmac/Goncourt/Tartars), et d’une souche maternelle très productive. Les filles d’Elastar ont marqué les esprits avec leur niveau de production laitière élevé, de très bonnes dimensions dans les bassins et des mamelles très bien attachées (115 sur tous les postes d’attaches) avec de bons supports.

 Extrafin, fils de Tipoli/Redon/Masolino est passé par différentes gammes du catalogue Umotest. Vous avez pu le retrouver en tant que Profil puis Privilège sexé, et enfin en semence conventionnelle dans la gamme Select. Corps aplombs, santé de la mamelle (+1.3 aujourd’hui), et facilité de naissance, Extrafin confirme également dans les taux et la production. Les filles d’Extrafin présentées sont de grandes vaches profondes (121 en taille, 107 en profondeur de flanc), bien proportionnées, avec des membres solides. Elles ont impressionné par la qualité de leurs attaches et le support de leur mamelle (119 SU).

 

 

Mais la révélation de ces nouveautés est sans nul doute Epona ce digne fils de Triomphe. Le lot des 4 vaches présentes ce jour-là a hypnotisé les spectateurs. De bonnes productrices, prometteuses dans leur morphologie équilibrée, avec des aplombs solides et sains, de bonnes dimensions de bassin mais surtout, des mamelles impressionnantes. Fonctionnelles, avec des attaches, un équilibre et un support de qualité, indispensables pour assumer la production élevée de ces filles d’EPONA, aujourd’hui indexé à + 1104 en lait.

 

 Lot Epona, Expo Umotest 2015

 

L’efficacité des taureaux génumo Profils démontrée

Cette année, pas moins de 32 filles de taureaux génomiques étaient visibles sous les bannières des profils Production, Morphologie, Fonctionnels et Variabilité. L’accent a été mis sur la production, avec un niveau moyen de meilleur contrôle à 29.5 kg de lait. Outre la morphologie des animaux, leur solidité et la diversité des pedigrees, c’est la précocité de ces filles de taureaux génomiques qui a interpellé. Avec un âge moyen au vêlage de 27 mois, ces animaux entament leur production de façon rapide dans les élevages. Avec 29 pères différents représentés, Umotest insiste sur le large choix offert et la variabilité des taureaux proposés. 

 

Genumo Avenir et Genumo Intense : cultiver durablement un vivier génétique

Cette journée a été l’occasion de présenter le travail réalisé dans le cadre du schéma Umotest et en particulier la station de donneuses d’embryons et le programme genumo Intense. 6 femelles en lien avec ce programme ont été présentées et parmi elles, Guitare, une fille de Djibouti avec un très bon niveau laitier et un pedigree original. Guitare a participé à la phase pilote de station de donneuse de Chateauvillain en Isère. Gelstar, une Urbaniste/Micmac, appartenant au GAEC des Cloutiers à Tarcenay (25) composait ce lot. Figurant dans le trio final du championnat, Gelstar a été détectée grâce au service Genumo Femelles, qui permet aux éleveurs de génotyper leurs animaux. Issue d’une famille avec un excellent rendement génomique, elle possède 3 génisses à taureaux dont deux présentes à la station de donneuses. Enfi, Garden (Cortil/Micmac/Faucon) appartenant au GAEC la Ferme de Follon à Copponex (74) a accédé pour la seconde année consécutive à la troisième marche du podium. Tante de Guisseny, l’un des succès de la gamme genumo Privilège, elle possède actuellement plusieurs descendants en cours d’évaluation.

Pour finir, les visiteurs ont pu apprécier le lot Genumo Avenir, regroupant des animaux issus du schéma Umotest. Les objectifs du schéma sont clairs : cumuler des caractères fondamentaux pour progresser collectivement, entretenir et valoriser la variabilité génétique, valoriser toutes les informations génomiques et enfin innover, en combinant de nouveaux outils de transplantation embryonnaire et de semences sexées. Avec un lot d’animaux dépassant en moyenne les 140 points d’ISU, les lignées des taureaux Fablo, Gard, Harnay, Imelik étaient représentées. Mais c’est France, une Urbaniste/Redon appartenant au Lycée Agricole Louis Mallet de Saint Flour (15) qui a attiré tous les regards en ravissant le prix de Championne de l’Expo Umotest 2015. Travaillée dans le schéma Umotest, issue d’une famille de vaches impressionnantes en morphologie, France est la mère d’Instagram, un fils de Guisseny qui sera prochainement diffusé en semence sexée.

Cette année, les trois vaches sur le podium faisaient partie du lot schéma. Cela prouve qu’un programme de sélection peut s’appuyer à la fois sur des données techniques de haut niveau et valider concrètement ces résultats sur le terrain en répondant aux attentes quotidiennes des éleveurs.

 

Championne Expo Umotest  

FRANCE (Urbaniste/Redon/Nikos), Lycée agricole Louis Mallet de Saint Flour (15) 

 

Mamelle Expo Umotest :

Hutopie (Dolley/Masolino/Canari), GAEC Montgalix, Le Grand Serre (26)

 

France, Gelstar et Garden, le trio de tête de l'Expo Umotest 2015

 

Hutopie (Dolley/Masolino/Canari) appartenant au GAEC Montgalix, Le Grand Serre (26), Championne Mamelle

 

 

Documents à télécharger