Bandeau testtestBandeautest2BandeautestplancheHerbe
Accueil > Actualités > Une fille de Triomphe rafle la mise à Béré

Actualités


Une fille de Triomphe rafle la mise à Béré

Une fille de Triomphe rafle la mise à Béré

Le 08/10/2015

Le syndicat Montbéliard de Loire-Atlantique organisait le13 septembre dernier dans le cadre de la foire de Béré son départemental. Une douzaine d’élevages ont ainsi exposé une quarantaine de vaches, jugées par Jean-Loic Blanchais, éleveur au GAEC de la Brousse à Bains sur Oust (35).

Chez les jeunes, Fidji (Ugostar/Octave JB) appartenant à la SCEA des Béchis à Chéméré, remporte le championnat jeune. La meilleure mamelle jeune est revenue à Halloween, une Alsama/Plumitif au GAEC des Trois Pierres à Frossay. Du côté des adultes, la meilleure mamelle adulte est Faïence (Urocher/Masolino) du GAEC Roch’Avel à Rougé. Elle confirme ainsi après avoir remporté le championnat mamelle jeune pour l’édition 2013. La meilleure laitière du concours appartient au GAEC du Château de la Noe à Blain. Bounty (Pernan/Laval) a produit 10 218 kg de lait en 305 jours à 39,6 de TB et 34,6 de TP. La championne adulte et grande championne se prénomme Fanta. Cette Triomphe/Redon a produit 8 600 kg de lait en 305 jours à 39,3 de TB et 33,8 de TP en deuxième lactation. Elle appartient à Paul Antoine Martin.

Meilleure mamelle Jeune : Halloween (Alsama/Plumitif), GAEC des Trois Pierres (Frossay)

 

Championne Jeune : Fidji (Ugostar/Octave JB) SCEA des Béchis (Chéméré)

 

Meilleure mamelle adulte : Faïence (Urocher/Masolino) Gaec Roch’Avel (Rougé)

 

Championne adulte et grande championne : Fanta (Triomphe/Redon) chez Paul-Antoine Martin (Grand Auverné)

Paul Antoine Martin est installé depuis 2011 au Grand Auverné en Loire-Atlantique. Présent sur les manifestations Montbéliardes de son département et de sa région (SPACE), il a également fait le déplacement plusieurs années au Show Open Génisses de St Etienne (42) pour représenter la Bretagne. Les concours sont pour lui un moyen de se retrouver entre éleveurs dans une bonne ambiance, et d’observer d’une année sur l’autre le travail de chacun accompli à la maison sur le troupeau. La sélection de son troupeau est une véritable passion pour cet ancien inséminateur de la zone Evolution.

Paul-Antoine Martin, éleveur au Grand Auverné (44)

Durant 2 années, Paul-Antoine a inséminé sur la zone URCEO et a réalisé des plans d’accouplements Montbéliards dans le Finistère, l’Ile et Vilaine et les Côtes d’Armor. Il a conservé ses connaissances techniques et sa sensibilité au schéma de sélection une fois installé. « La base mutualiste du schéma de sélection est très importante », confie Paul-Antoine. « Génotyper ses animaux permet d’avoir une information plus précise sur l’animal et facilite ainsi l’accouplement. Je fais vêler toutes mes génisses donc l’intérêt principal du génotypage chez moi reste la meilleure connaissance de l’animal. De plus, le génotypage permet à chacun de contribuer à son niveau à l’enrichissement de la population de référence. Cela fiabilise la méthode d’indexation grâce au gain de CD que l’on a notamment pu observer en avril dernier, quand les génotypages femelles ont intégré la base de référence Montbéliarde.

A la tête d’un troupeau de 35 laitières, Paul-Antoine fait vêler 20 génisses par an. 40% du troupeau sera inséminé en semence sexée pour assurer le renouvellement, 30% est inséminé en croisement et le reste du troupeau est travaillé par le schéma Umotest.

Documents à télécharger